Les Guerriers se préparent pour la Ligue d’été avec la préquelle California Classic

Maintenant que la draft 2019 de la NBA est derrière nous, avec des joueurs repêchés et échangés vers leurs nouveaux horizons de basket-ball professionnel, la ligue les met tout de suite au travail en Summer League.

Pour la 15e année, la Summer League se mettra en branle début juillet pour mettre en valeur les talents des joueurs encore en développement tout en les préparant aux rigueurs du jeu professionnel. Mais avant que la Summer League ne commence sérieusement, les Golden State Warriors disputeront la classique californienne, du 1er au 3 juillet.

Le tournoi de trois jours verra l’équipe de la Summer League des Warriors affronter les Kings de Sacramento, les Lakers de Los Angeles et le Heat de Miami, tous les matchs — deux par soir — étant télévisés sur NBA TV.

California Classic

Lundi 1er juillet

Golden 1 Center

21h — Heat vs Lakers (NBA TV)

23h — Warriors vs Kings (NBA TV)

Mardi 2 juillet

Golden 1 Center

21h — Lakers vs Warriors (NBA TV)

23h — Heat vs. Kings (NBA TV)

Mercredi 3 juillet

Golden 1 Center

21h – Warriors vs Heat (NBA TV)

23h — Lakers vs Kings (NBA TV))

Les joueurs ont la chance de se gaver de viandes grillées le jour de l’Indépendance. Mais le 5 juillet, la Summer League commence sérieusement avec les Warriors à 21 h HE contre les Hornets de Charlotte (NBA TV).

L’attaquant non repêché Dedric Lawson (Kansas) rejoindra le pro de deuxième année Jacob Evans en Summer League.

Dans une récente interview, le directeur général des Warriors, Bob Myers, a laissé entendre qu’Evans avait encore beaucoup à prouver. Comme beaucoup de joueurs avec une liste de superstars, Evans n’a pas eu beaucoup de temps de jeu et a terminé la campagne 2018-19 après avoir participé à seulement 30 matchs avec des moyennes de 1,3 point, un pourcentage de tirs au but de 34% et un pourcentage de tirs à trois points de 26,7.

Evans a mieux performé lors des 21 matchs qu’il a joués pour les Warriors de Santa Cruz, débutant dans 16 d’entre eux et marquant en moyenne 11,2 points par match.

Lawson, quant à lui, a fait une moyenne de plus de 39 % de deep au Kansas. S’il peut apporter cette force à une liste de guerriers épuisée par des blessures, il a une chance de se battre pour une place dans la liste. Lors de la saison NBA 2018-19, Evans a atteint une moyenne d’un peu plus de 29% au-delà de l’arc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.